Texte : Mystères Naturels

A Propos du Texte

encore et toujours Dame Nature, mon éternelle… fiancée. … ☺️

Mystères Naturels

Au crépuscule, je me fais bien minuscule,
car toute la nature s’obscurcit.
On est, alors, plongés dans l’obscurité,
s’il n’y avait, encore
de quelques passants,
les conciliabules.

Au crépuscule, je vois très nettement
ce « clair-obscur »,
ces arbres dans la nature,
les uns quasi sombres,
les autres, plus loin,
éclairés par les lumières de la ville.

Oui, je vois les étoiles dans les ciel,
parfois regroupées en constellations éternelles,
Orion, Grande ourse, la lyre… … ,
… il faudrait apprendre à les lire !

Mais je ne suis qu’un modeste poète,
un humble aède,
surtout pas un astronome, et encore moins
un astrophysicien !

Je suis un simple quidam,
qui s’émerveille devant Mère Nature
et ses merveilles,
merveilleuse le jour,
mystérieuse la nuit.

Savez vous qu’une toile d’araignée,
se voit très bien le jour,
mais pas la nuit.

Ainsi en va-t-il aussi des étoiles,
qui se voient bien la nuit,
et pas le jour.

Faut-il en tirer une conjecture ?

Sans doute, que de moult mystères,
et bien, au delà de notre minuscule terre,
et c’est éternel… ,
… Mère Nature, de tant de mystères recèle !

Syllabation De L'Écrit

  • Phonétique : Mystères Naturels

    o kʁepyskylə, ʒə mə fε bjɛ̃ minyskylə,
    kaʁ tutə la natyʁə sɔpskyʁsi.
    ɔ̃n- ε, alɔʁ, plɔ̃ʒe dɑ̃ lɔpskyʁite,
    sil ni avε, ɑ̃kɔʁə
    də kεlk pasɑ̃,
    lε kɔ̃siljabylə.

    o kʁepyskylə, ʒə vwa tʁε nεtəmɑ̃
    sə « klεʁ ɔpskyʁ »,
    sεz- aʁbʁə- dɑ̃ la natyʁə,
    lεz- œ̃ kazi sɔ̃bʁə,
    lεz- otʁə, plys lwɛ̃,
    eklεʁe paʁ lε lymjεʁə də la vilə.

    ui, ʒə vwa lεz- etwalə dɑ̃ lε sjεl,
    paʁfwa ʁəɡʁupez- ɑ̃ kɔ̃stεllasjɔ̃z- etεʁnεllə,
    ɔʁjɔ̃, ɡʁɑ̃də uʁsə, la liʁə… ,
    … il fodʁε apʁɑ̃dʁə a lε liʁə !

    mε ʒə nə sɥi kœ̃ mɔdεstə pɔεtə,
    œ̃n- œ̃blə aεdə,
    syʁtu pa œ̃n- astʁonomə, e ɑ̃kɔʁə mwɛ̃
    œ̃n- astʁɔfizisjɛ̃ !

    ʒə sɥiz- œ̃ sɛ̃plə kidam,
    ki semεʁvεjə dəvɑ̃ mεʁə natyʁə
    e sε mεʁvεjə,
    mεʁvεjøzə lə ʒuʁ,
    misteʁjøzə la nɥi.

    save vu kynə twalə daʁεɲe,
    sə vwa tʁε bjɛ̃ lə ʒuʁ,
    mε pa la nɥi.

    ɛ̃si ɑ̃ va til osi dεz- etwalə,
    ki sə vwae bjɛ̃ la nɥi,
    e pa lə ʒuʁ.

    fo til ɑ̃ tiʁe ynə kɔ̃ʒεktyʁə ?

    sɑ̃ dutə, kə də mult mistεʁə,
    e bjɛ̃, o dəla də nɔtʁə minyskylə teʁə,
    e sεt- etεʁnεl… ,
    … mεʁə natyʁə, də tɑ̃ də mistεʁə ʁəsεlə !

PostScriptum

comme d’habitude.

Historique des Modifications

01/03/2022 11:59

Récompense

0
0
0

Poesie sans commentaire


Commentaire poème
28/11/2022Poeme-France
En mettant un commentaire, vous pourrez exprimer sur cet écrit : votre ressenti, un encouragement, un conseil ou simplement dire que vous l'avez lu.
De plus si vous écrivez aussi sur le site, vous gagnerez des liens vers vos écrits...
Pour mettre des commentaires vous devez être membre ou poète du site. Un simple inscription suffit pour le devenir.