Univers de poésie d'un auteur

Texte:Les Griffes De La Poésie Ont Viole Mon Âme

Le Texte

Les griffes de la mort ont détruit ma ville
Encore une fois La secte des heures ma offert
une journée étrange
Avec rage est audace J’embrasse le lointain infini
qui ose tous m’expliquer
allonger Dans le temple des octaves
j’écoute la voix envoûtante du grand Maître
a cette heure étrange
débute la Symphonie rouge de l’aube
Jours sans soleil
fait moi voyager
voler entre les nuages hypnotique
le ciel rouge
saigne comme un drapeaux de victoire
qui flotte au vent
en moi résonne l’appel divin
de boire les eaux immortel
de la résurrection
allonger en prières dans le ciel électronique
j’écoute la lente symphonie des corbeaux qui bat des ailes
la vallée semblait construite comme un sanctuaire
dans le temple en ruine ma face ruisselle du sang
entre mes mains coule les chiffres d’une prophétie
ma foi ardente plonger dans les lacs du baptême
mon âme brisée perdue
réconforter par une tempête de caresses divine
oh cette nuit je vous jure
que le grand oiseau au yeux étrange de prophète
mon Dieu ultime en possession de l’amour
soudain a oser rire de mon âme pécheresse
mon corps sublime perdue dans une tempête violente de dollars
qui laisse mon âme confuse a genoux pendant l’adoration
mon but mon seul désir
a coup de couteaux transpercer la voûte étoilée
comme une fusée mon esprit satyrique va ’évader
ciel atomique enflammé de guerre
offre moi des promesse de liberté
oh mes amis aider moi a rencontrer un Dieu de la lumière
qui jette dans les Abymes de nos cœurs
ces promesses de la vie éternel
Partage du Texte avec vos contacts
Poeme de Rue Grande Fortune

Écrivain Rue Grande Fortune

Rue Grande Fortune a publié sur le site 47 écrits. Rue Grande Fortune est membre du site depuis l'année 2021.

Syllabation De L'Écrit

Phonétique : Les Griffes De La Poésie Ont Viole Mon Âmelε ɡʁifə də la mɔʁ ɔ̃ detʁɥi ma vilə
ɑ̃kɔʁə ynə fwa la sεktə dεz- œʁ ma ɔfεʁ
ynə ʒuʁne etʁɑ̃ʒə
avεk ʁaʒə εt- odasə ʒɑ̃bʁasə lə lwɛ̃tɛ̃ ɛ̃fini
ki ozə tus mεksplike
alɔ̃ʒe dɑ̃ lə tɑ̃plə dεz- ɔktavə
ʒekutə la vwa ɑ̃vutɑ̃tə dy ɡʁɑ̃ mεtʁə
a sεtə œʁ etʁɑ̃ʒə
debytə la sɛ̃fɔni ʁuʒə də lobə
ʒuʁ sɑ̃ sɔlεj
fε mwa vwajaʒe
vɔle ɑ̃tʁə lε nɥaʒəz- ipnɔtikə
lə sjεl ʁuʒə
sεɲə kɔmə œ̃ dʁapo də viktwaʁə
ki flɔtə o vɑ̃
ɑ̃ mwa ʁezɔnə lapεl divɛ̃
də bwaʁə lεz- oz- imɔʁtεl
də la ʁezyʁεksjɔ̃
alɔ̃ʒe ɑ̃ pʁjεʁə dɑ̃ lə sjεl elεktʁɔnikə
ʒekutə la lɑ̃tə sɛ̃fɔni dε kɔʁbo ki ba dεz- εlə
la vale sɑ̃blε kɔ̃stʁɥitə kɔmə œ̃ sɑ̃ktɥεʁə
dɑ̃ lə tɑ̃plə ɑ̃ ʁɥinə ma fasə ʁɥisεllə dy sɑ̃
ɑ̃tʁə mε mɛ̃ kulə lε ʃifʁə- dynə pʁɔfeti
ma fwa aʁdɑ̃tə plɔ̃ʒe dɑ̃ lε lak dy batεmə
mɔ̃n- amə bʁize pεʁdɥ
ʁekɔ̃fɔʁte paʁ ynə tɑ̃pεtə də kaʁesə divinə
ɔ sεtə nɥi ʒə vu ʒyʁə
kə lə ɡʁɑ̃t- wazo o iøz- etʁɑ̃ʒə də pʁɔfεtə
mɔ̃ djø yltimə ɑ̃ pɔsesjɔ̃ də lamuʁ
sudɛ̃ a oze ʁiʁə də mɔ̃n- amə peʃəʁεsə
mɔ̃ kɔʁ syblimə pεʁdɥ dɑ̃z- ynə tɑ̃pεtə vjɔlɑ̃tə də dɔlaʁ
ki lεsə mɔ̃n- amə kɔ̃fyzə a ʒənu pɑ̃dɑ̃ ladɔʁasjɔ̃
mɔ̃ byt mɔ̃ səl deziʁ
a ku də kuto tʁɑ̃spεʁse la vutə etwale
kɔmə ynə fyze mɔ̃n- εspʁi satiʁikə vaevade
sjεl atɔmikə ɑ̃flame də ɡeʁə
ɔfʁə mwa dε pʁɔmεsə də libεʁte
ɔ mεz- amiz- εde mwa a ʁɑ̃kɔ̃tʁe œ̃ djø də la lymjεʁə
ki ʒεtə dɑ̃ lεz- abimə də no kœʁ
sε pʁɔmesə də la vi etεʁnεl

Récompense

Coup de coeur: 0
J’aime: 0
J’aime pas: 0

Poesie sans commentaire

Commentaire poème
22/06/2024Poeme-France
En mettant un commentaire, vous pourrez exprimer sur cet écrit : votre ressenti, un encouragement, un conseil ou simplement dire que vous l'avez lu.
De plus si vous écrivez aussi sur le site, vous gagnerez des liens vers vos écrits...
Pour mettre des commentaires vous devez être membre ou poète du site. Un simple inscription suffit pour le devenir.

Texte Absurde
Du 12/09/2023 10:37

L'écrit contient 271 mots qui sont répartis dans 1 strophes.