Univers de poésie d'un auteur

Texte:Marie Madeleine

Le Texte

Tant de fois, Seigneur
j’ai aimé
je me suis donnée
et mes richesses
et mes trésors
j’ai tout perdu
j’ai même vendu mes caresses
et ma beauté s’en est allée…

Il ne me reste rien Seigneur

Je me suis offerte pour être aimée
pour que ma beauté
déposée sur ton autel
serve à te louanger
car Seigneur tu m’as faite belle
pour être aimée désirée
et Ton œuvre par moi glorifiée

pourquoi Seigneur pourquoi
laisses-tu mes larmes creuser
leurs sillons sans fin
et ta créature tomber
dans la poussière de l’oubli
pourquoi Seigneur

il ne me reste rien
je ne suis plus rien
je n’ai plus rien à donner

il te reste Marie
il te reste
le baiser au lépreux
et alors
peut-être
tu seras digne d’être aimée
Partage du Texte avec vos contacts
Poeme de Daby

Écrivain Daby

Daby a publié sur le site 34 écrits. Daby est membre du site depuis l'année 2023.

Syllabation De L'Écrit

Phonétique : Marie Madeleinetɑ̃ də fwa, sεɲœʁ
ʒε εme
ʒə mə sɥi dɔne
e mε ʁiʃesə
e mε tʁezɔʁ
ʒε tu pεʁdy
ʒε mεmə vɑ̃dy mε kaʁesə
e ma bote sɑ̃n- εt- ale…

il nə mə ʁεstə ʁjɛ̃ sεɲœʁ

ʒə mə sɥiz- ɔfεʁtə puʁ εtʁə εme
puʁ kə ma bote
depoze syʁ tɔ̃n- otεl
sεʁvə a tə lwɑ̃ʒe
kaʁ sεɲœʁ ty ma fεtə bεllə
puʁ εtʁə εme deziʁe
e tɔ̃n- œvʁə paʁ mwa ɡlɔʁifje

puʁkwa sεɲœʁ puʁkwa
lεsə ty mε laʁmə- kʁøze
lœʁ sijɔ̃ sɑ̃ fɛ̃
e ta kʁeatyʁə tɔ̃be
dɑ̃ la pusjεʁə də lubli
puʁkwa sεɲœʁ

il nə mə ʁεstə ʁjɛ̃
ʒə nə sɥi plys ʁjɛ̃
ʒə nε plys ʁjɛ̃ a dɔne

il tə ʁεstə maʁi
il tə ʁεstə
lə bεze o lepʁø
e alɔʁ
pø tεtʁə
ty səʁa diɲə dεtʁə εme

Récompense

Coup de coeur: 0
J’aime: 0
J’aime pas: 0

Poesie sans commentaire

Commentaire poème
21/05/2024Poeme-France
En mettant un commentaire, vous pourrez exprimer sur cet écrit : votre ressenti, un encouragement, un conseil ou simplement dire que vous l'avez lu.
De plus si vous écrivez aussi sur le site, vous gagnerez des liens vers vos écrits...
Pour mettre des commentaires vous devez être membre ou poète du site. Un simple inscription suffit pour le devenir.

Texte Religion
Du 10/10/2023 22:11

L'écrit contient 138 mots qui sont répartis dans 6 strophes.