Poeme-France : Lecture Écrit - Sans Thème -

Prose : Grenouilles

Prose - Sans Thème -
Publié le 15/02/2016 08:40

L'écrit contient 137 mots qui sont répartis dans 1 strophes.

Poete : Delaoujesuis

Grenouilles

Tranquillement
les grenouillent concassent la nuit
sous le boueux des étoiles
égrenées
dans la ravine tiède
Gonflantes baudruches
rassemblées
dans l’obscurité engluante
elles brossent d’une odeur de vase
l’aquatique langueur
Les batraciens tracassés
en camouflage hypertrophié
se disputent les échos
gravissant d’un fond de pluie.
Les lèvres de la lune sur la couture
de leurs coassements
les grenouilles se costument
corbeaux ventriculés
affalées pour mieux conspirer
Sur les genoux noueux
des ombres
puis perchées pérorantes
sur les contusions du nocturne
elles décousent les conflagrations
à coups de lourdeur migratoire
entre respiration et copulation
Ventripotentes
éloquentes
elles moisissent verdâtres
gorges alignées dans des miasmes
greffés sur les lampadaires morbides
qui pointent au deuil des sommeils
Joufflues grégaires
rotant un staccato antédiluvien
qui perfore les fronces des nuages
les grenouilles crépitent dans la nuit
bombardement
  • Phonétique : Grenouilles

    tʁɑ̃kjmɑ̃
    lε ɡʁənuje kɔ̃kase la nɥi
    su lə buø dεz- etwalə
    eɡʁəne
    dɑ̃ la ʁavinə tjεdə
    ɡɔ̃flɑ̃tə bodʁyʃə
    ʁasɑ̃ble
    dɑ̃ lɔpskyʁite ɑ̃ɡlɥɑ̃tə
    εllə bʁɔse dynə ɔdœʁ də vazə
    lakatikə lɑ̃ɡœʁ
    lε batʁasjɛ̃ tʁakase
    ɑ̃ kamuflaʒə ipεʁtʁɔfje
    sə dispyte lεz- eʃo
    ɡʁavisɑ̃ dœ̃ fɔ̃ də plɥi.
    lε lεvʁə- də la lynə syʁ la kutyʁə
    də lœʁ kɔasəmɑ̃
    lε ɡʁənujə sə kɔstyme
    kɔʁbo vɑ̃tʁikyle
    afale puʁ mjø kɔ̃spiʁe
    syʁ lε ʒənu nuø
    dεz- ɔ̃bʁə
    pɥi pεʁʃe peʁɔʁɑ̃tə
    syʁ lε kɔ̃tyzjɔ̃ dy nɔktyʁnə
    εllə dekuze lε kɔ̃flaɡʁasjɔ̃
    a ku də luʁdœʁ miɡʁatwaʁə
    ɑ̃tʁə ʁεspiʁasjɔ̃ e kɔpylasjɔ̃
    vɑ̃tʁipɔtɑ̃tə
    elɔkɑ̃tə
    εllə mwazise vεʁdatʁə
    ɡɔʁʒəz- aliɲe dɑ̃ dε mjasmə
    ɡʁefe syʁ lε lɑ̃padεʁə mɔʁbidə
    ki pwɛ̃te o dəj dε sɔmεj
    ʒuflɥ ɡʁeɡεʁə
    ʁɔtɑ̃ œ̃ stakato ɑ̃tedilyvjɛ̃
    ki pεʁfɔʁə lε fʁɔ̃sə dε nɥaʒə
    lε ɡʁənujə kʁepite dɑ̃ la nɥi
    bɔ̃baʁdəmɑ̃

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
15/02/2016 10:12Df

Je salue la recherche du vocabulaire et des métaphores magnifiques, mais bon sang ! je n’ai jamais vu et entendu les grenouilles aussi malveillantes , dans une atmosphère si glauque et déprimante....
Un brin gothique ! Un demi-j’aime. Poème surprenant et prenant comme un charme maléfique.... à frémir !

Auteur de Poésie
15/02/2016 20:42Delaoujesuis

merci de ce commentaire, que j’aime beaucoup dans son fond et sa forme.
restez à l’écoute du staccato, d’autres grenouilles patientent

Auteur de Poésie
16/02/2016 08:21Coburitc

Jolie ambiance symphonique , le chœur des grenouilles dans la nuit au clair de Lune est bien mystérieux.
Jean-Pierre

Auteur de Poésie
16/02/2016 09:30Willy25

Prose inintéressante qui mérite d’être vue.
Il t a une belle recherche de vocabulaire, peut être même trop ce qui alourdie le texte à mon avis.

Auteur de Poésie
16/02/2016 09:30Delaoujesuis

merci coburitc;
ces grenouilles tapageuses nourrissent mon imaginaire en effet

Auteur de Poésie
16/02/2016 09:34Delaoujesuis

Merci willy
ton commentaire est très juste; et au final une conclusion, avec le clin d’oeil à la fable où la grenouille veut se faire plus grosse que le boeuf. D’où cette lourdeur,cette surcharge...

Auteur de Poésie
16/02/2016 17:45Mistou

J’aurais peut être aimé quelque chose d’un peu plus léger un peu comme une petite grenouille 😉 mais j’ai apprécié de vous lire....

Auteur de Poésie
16/02/2016 18:32Delaoujesuis

merci mistou, mais les grenouilles, par ici, sont bien dodues et bavardes