Univers de poésie d'un auteur

Texte:Hymne Au Seigneur.

A Propos du Texte

Un poème religieux.

Le Texte

Qu’il est grand ton Nom Seigneur
par tout l’Univers.
Tous ces arbres verts,
du Soleil les belles lueurs.

Humblement Tu illumines nos vies.
Tu es présent, partout ;
au plus profond de nous
qui chaque jour te supplient.

Tu nous rends l’espoir dans la détresse,
la joie dans la peine.
Tu abolis toutes les haines,
tu rends nos cœurs plein d’allégresse.

Nous admirons ta Création ;
la Nature est belle.
Quand on regarde le ciel,
on admire toutes ces constellations.

Tu nous envoies des signes
de Ta divine présence.
Parfois des choses infimes
témoignent de ta divine Puissance.

Qu’il est grand ton Nom, Seigneur
par tout l’Univers,
le Ciel, la Terre,
le Soleil, aux premières lueurs.
Partage du Texte avec vos contacts

PostScriptum

OK.

Poeme de Poldereaux

Écrivain Poldereaux

Poldereaux a publié sur le site 1577 écrits. Poldereaux est membre du site depuis l'année 2019.

Syllabation De L'Écrit

Phonétique : Hymne Au Seigneur.kil ε ɡʁɑ̃ tɔ̃ nɔ̃ sεɲœʁ
paʁ tu lynive.
tus sεz- aʁbʁə- vεʁ,
dy sɔlεj lε bεllə lɥœʁ.

œ̃bləmɑ̃ ty ilyminə no vi.
ty ε pʁezɑ̃, paʁtu,
o plys pʁɔfɔ̃ də nu
ki ʃakə ʒuʁ tə syplje.

ty nu ʁɑ̃ lεspwaʁ dɑ̃ la detʁεsə,
la ʒwa dɑ̃ la pεnə.
ty abɔli tutə lεz- εnə,
ty ʁɑ̃ no kœʁ plɛ̃ daleɡʁεsə.

nuz- admiʁɔ̃ ta kʁeasjɔ̃,
la natyʁə ε bεllə.
kɑ̃t- ɔ̃ ʁəɡaʁdə lə sjεl,
ɔ̃n- admiʁə tutə sε kɔ̃stεllasjɔ̃.

ty nuz- ɑ̃vwa dε siɲə
də ta divinə pʁezɑ̃sə.
paʁfwa dε ʃozəz- ɛ̃fimə
temwaɲe də ta divinə pɥisɑ̃sə.

kil ε ɡʁɑ̃ tɔ̃ nɔ̃, sεɲœʁ
paʁ tu lynive,
lə sjεl, la teʁə,
lə sɔlεj, o pʁəmjεʁə lɥœʁ.

Historique des Modifications

15/01/2024 13:41

Récompense

Coup de coeur: 1
J’aime: 0
J’aime pas: 0

Commentaires Sur La Poesie

Auteur de Poésie
15/01/2024 20:38Guy

toujours remercier le seigneur

Auteur de Poésie
16/01/2024 06:40Marco

Belle prière, très beau texte, mon CDC

Texte Religion
Du 15/01/2024 13:24

L'écrit contient 120 mots qui sont répartis dans 6 strophes. Toutes les strophes sont composés de 4 vers. La composition des vers de ce poème suivent la forme classique du Rondeau redoublé.