Poeme : Au Final

Au Final

Dans l’ignorance la plus totale
Elle attend le dernier coup
Celui qui lui sera fatal
Et qui enfin terminerait tout

Dans le silence le plus total
Elle souffre dans le noir
Elle aspire à une tranquillité létale
D’où aura disparut tout espoir

Dans l’ombre la plus totale
Elle disparait tout doucement
Sous la pierre d’une funeste dalle

Dans l’oubli le plus total
Elle s’éteint à l’abri
D’un monde végétal.

Syllabation De L'Écrit

  • Syllabes Hyphénique: Au Final

    dans=li=gno=rance=la=plus=to=tale 8
    el=le=at=tend=le=der=nier=coup 8
    ce=lui=qui=lui=se=ra=fa=tal 8
    et=qui=en=fin=ter=mine=rait=tout 8

    dans=le=si=lence=le=plus=to=tal 8
    el=le=souf=fre=dans=le=noir 7
    elleas=pire=à=u=ne=tran=quilli=té=lé=tale 10
    doù=au=ra=dis=pa=rut=tout=es=poir 9

    dans=lom=bre=la=plus=to=ta=le 8
    el=le=dis=pa=rait=tout=douce=ment 8
    sous=la=pierre=du=ne=fu=nes=te=dalle 9

    dans=lou=bli=le=plus=to=tal 7
    el=le=sé=teint=à=la=bri 7
    dun=mon=de=vé=gé=tal 6
  • Phonétique : Au Final

    dɑ̃ liɲɔʁɑ̃sə la plys tɔtalə
    εllə atɑ̃ lə dεʁnje ku
    səlɥi ki lɥi səʁa fatal
    e ki ɑ̃fɛ̃ tεʁminəʁε tu

    dɑ̃ lə silɑ̃sə lə plys tɔtal
    εllə sufʁə dɑ̃ lə nwaʁ
    εllə aspiʁə a ynə tʁɑ̃kijite letalə
    du oʁa dispaʁy tut- εspwaʁ

    dɑ̃ lɔ̃bʁə la plys tɔtalə
    εllə dispaʁε tu dusəmɑ̃
    su la pjeʁə dynə fynεstə dalə

    dɑ̃ lubli lə plys tɔtal
    εllə setɛ̃ a labʁi
    dœ̃ mɔ̃də veʒetal.
  • Syllabes Phonétique : Au Final

    dɑ̃=li=ɲɔ=ʁɑ̃sə=la=plys=tɔ=talə 8
    εl=lə=a=tɑ̃=lə=dεʁ=nje=ku 8
    səl=ɥi=ki=lɥi=sə=ʁa=fa=tal 8
    e=ki=ɑ̃=fɛ̃=tεʁ=minə=ʁε=tu 8

    dɑ̃=lə=si=lɑ̃sə=lə=plys=tɔ=tal 8
    εl=lə=su=fʁə=dɑ̃=lə=nwaʁ 7
    εlləas=piʁə=a=y=nə=tʁɑ̃=ki=ji=te=le=talə 11
    du=o=ʁa=dis=pa=ʁy=tu=tεs=pwaʁ 9

    dɑ̃=lɔ̃=bʁə=la=plys=tɔ=ta=lə 8
    εl=lə=dis=pa=ʁε=tu=dusə=mɑ̃ 8
    su=la=pjeʁə=dynə=fy=nεs=tə=dalə 8

    dɑ̃=lu=bli=lə=plys=tɔ=tal 7
    εl=lə=se=tɛ̃=a=la=bʁi 7
    dœ̃=mɔ̃=də=ve=ʒe=tal 6

Récompense

1
0
0

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
19/11/2011 23:54Huangdi

Au commencement il y eut une explosion, et les rayons brulants irradiaient le cosmos empourpré. Mais déjà une autre étoile brillait dans le jeune univers... les anciens l’appelèrent "Alyssandre".

Auteur de Poésie
20/11/2011 00:01Alyssandre

Merci Huangdi, ce que tu écris me touche énormément. ♥️

Poème - Sans Thème -
Publié le 19/11/2011 23:19

L'écrit contient 77 mots qui sont répartis dans 4 strophes. La composition des vers de ce poème suivent la forme classique du Sonnet.

Forme poétique utilisée

Sonnet

Poete : Alyssandre

Texte des commentateurs