Poeme-France : Lecture Écrit Servitude

Poeme : Négritude Soul

Poème Servitude
Publié le 24/04/2013 05:16

L'écrit contient 390 mots qui sont répartis dans 5 strophes.

Poete : Manu Edouard Moulin

Négritude Soul

… /… Prologue… /…
Il est dans ton cœur des mots qui pourraient apaiser ta douleur…
Alors, chante mon frère,
Oublies ta peine et tes fers,
Remplis tes poumons de cet air
Que nul, jamais, ne pourra vicier
Au point qu’il te serait
Impossible à respirer.
La liberté est en toi, mon frère.
… /…
Et sous l’aube naissante nous sortîmes de la nuit.
Nous allions en silence, harassés, démunis ;
Le chemin était rude, sans nulle autre fortune,
Qu’un halo bien trop prude que nous offrait la lune.
Quelques heures en amont nous nous étions enfuis
D’une sinistre prison où nous vivions soumis ;
Cernés de barbelés, sous la loi des fusils,
Nous pliions sous le fouet d’un cruel ennemi.
Il fallut que nos filles sacrifient leur jeunesse
Provocant en vermilles, la débauche et l’ivresse ;
De nos geôliers elles firent de lubriques satyres
Nous offrant sans faillir la force des martyrs.
Nous brisâmes nos chaines, massacrant nos gardiens
Qui, sous nos coups de haine, agonirent en chiens ;
Nous rasâmes le camp par le feu et le sang,
Dans les cendres laissant nos terribles tourments.
Nous partîmes en portant nos blessés, nos enfants,
Solidaires affrontant les ténèbres inquiétants ;
Il fut bien des instants qui nous firent douter
Mais nos mains se tenant surent nous rasséréner.
Nous marchâmes longtemps en suivant les étoiles,
Dans le vent écoutant quelques voix gutturales
Que nos dieux nous portaient en mélopées lointaines,
Par delà les forêts, les cours d’eau et les plaines.
Et sous l’aube naissante nous sortîmes de la nuit.
Ombres évanescentes nous allions sans un bruit ;
Nous pensions nos souffrances à jamais bien finies,
Sans savoir qu’une engeance nous attendait, tapie.
… /…

… /… Epilogue… /…
Ils furent ainsi deux cent à tomber sous les balles
Des méchants colons blancs, d’un négrier vénal ;
Un seul en réchappa, sous tant de corps, caché…
Qui lui même me narra ce massacre ordonné.
J’ai marché bien des temps pour conter cette histoire
Rencontré bien des gens aux couleurs différentes ;
J’ai voulu leur porter la patience et l’espoir,
J’ai voulu leur donner la conscience afférente.
Aujourd’hui je vieillis dans un salon sans teint
Où mes rêves anoblis à jamais sont éteints ;
Il n’est plus de ma vie que ces instants sans fin
Qui rédiment mes nuits en souvenirs succincts.

Manu Edouard Moulin
  • Pieds Hyphénique: Négritude Soul

    s=la=sh=pro=lo=gue=s=la=sh 10
    il=est=dans=ton=cœur=des=mots=qui=pour=raient=a=pai=ser=ta=dou=leur 16
    a=lors=chan=te=mon=frè=re 7
    ou=blies=ta=pei=ne=et=tes=fers 8
    rem=plis=tes=pou=mons=de=cet=air 8
    que=nul=ja=mais=ne=pour=ra=vi=ci=er 10
    au=point=quil=te=se=rait 6
    im=pos=si=ble=à=res=pi=rer 8
    la=li=ber=té=est=en=toi=mon=frè=re 10
    s=la=sh 4
    et=sous=laube=nais=san=te=nous=sor=tî=mes=de=la=nuit 13
    nous=al=lions=en=silen=ce=ha=ras=sés=dé=mu=nis 12
    le=che=min=é=tait=rude=sans=nul=leau=tre=for=tune 12
    quun=ha=lo=bien=trop=prude=que=nous=of=frait=la=lune 12
    quel=ques=heures=en=a=mont=nous=nous=é=tions=en=fuis 12
    dune=si=nis=tre=pri=son=où=nous=vi=vions=sou=mis 12
    cer=nés=de=bar=be=lés=sous=la=loi=des=fu=sils 12
    nous=plii=ons=sous=le=fouet=dun=cru=el=en=ne=mi 12
    il=fal=lut=que=nos=filles=sa=cri=fient=leur=jeu=nesse 12
    pro=vo=cant=en=ver=milles=la=dé=baucheet=li=vres=se 12
    de=nos=geô=liers=elles=firent=de=lu=bri=ques=sa=tyres 12
    nous=of=frant=sans=fail=lir=la=for=ce=des=mar=tyrs 12
    nous=bri=sâ=mes=nos=chaines=mas=sa=crant=nos=gar=diens 12
    qui=sous=nos=coups=de=haine=a=go=ni=rent=en=chiens 12
    nous=ra=sâ=mes=le=camp=par=le=feu=et=le=sang 12
    dans=les=cen=dres=lais=sant=nos=ter=ri=bles=tour=ments 12
    nous=par=tîmes=en=por=tant=nos=bles=sés=nos=en=fants 12
    so=li=daires=af=fron=tant=les=té=nè=bres=in=quié=tants 13
    il=fut=bien=des=ins=tants=qui=nous=fi=rent=dou=ter 12
    mais=nos=mains=se=te=nant=surent=nous=ras=sé=ré=ner 12
    nous=mar=châ=mes=long=temps=en=sui=vant=les=é=toiles 12
    dans=le=vent=é=cou=tant=quel=ques=voix=gut=tu=rales 12
    que=nos=dieux=nous=por=taient=en=mé=lo=pées=loin=taines 12
    par=de=là=les=fo=rêts=les=cours=deau=et=les=plaines 12
    et=sous=laube=nais=san=te=nous=sor=tî=mes=de=la=nuit 13
    ombres=é=va=nes=cen=tes=nous=al=lions=sans=un=bruit 12
    nous=pen=sions=nos=souf=frances=à=ja=mais=bien=fi=nies 12
    sans=sa=voir=quuneen=gean=ce=nous=at=ten=dait=ta=pie 12
    s=la=sh 4

    s=la=sh=e=pi=lo=gue=s=la=sh 11
    ils=furent=ain=si=deux=cent=à=tom=ber=sous=les=balles 12
    des=mé=chants=co=lons=blancs=dun=né=gri=er=vé=nal 12
    un=seul=en=ré=chap=pa=sous=tant=de=corps=ca=ché 12
    qui=lui=même=me=nar=ra=ce=mas=sa=creor=don=né 12
    jai=mar=ché=bien=des=temps=pour=con=ter=cette=his=toire 12
    ren=con=tré=bien=des=gens=aux=cou=leurs=dif=fé=rentes 12
    jai=vou=lu=leur=por=ter=la=pa=tience=et=les=poir 12
    jai=vou=lu=leur=don=ner=la=cons=cience=af=fé=rente 12
    au=jourd=hui=je=vieil=lis=dans=un=sa=lon=sans=teint 12
    où=mes=rêves=a=no=blis=à=ja=mais=sont=é=teints 12
    il=nest=plus=de=ma=vie=que=ces=ins=tants=sans=fin 12
    qui=ré=di=ment=mes=nuits=en=sou=ve=nirs=suc=cincts 12

    ma=nu=e=dou=ard=mou=lin 7
  • Phonétique : Négritude Soul

    … slaʃ… pʁɔlɔɡ… slaʃ…
    il ε dɑ̃ tɔ̃ kœʁ dε mo ki puʁʁε apεze ta dulœʁ…
    alɔʁ, ʃɑ̃tə mɔ̃ fʁεʁə,
    ubli ta pεnə e tε fεʁ,
    ʁɑ̃pli tε pumɔ̃ də sεt εʁ
    kə nyl, ʒamε, nə puʁʁa visje
    o pwɛ̃ kil tə səʁε
    ɛ̃pɔsiblə a ʁεspiʁe.
    la libεʁte εt- ɑ̃ twa, mɔ̃ fʁεʁə.
    … slaʃ…
    e su lobə nεsɑ̃tə nu sɔʁtimə də la nɥi.
    nuz- aljɔ̃z- ɑ̃ silɑ̃sə, aʁase, demyni,
    lə ʃəmɛ̃ etε ʁydə, sɑ̃ nylə otʁə fɔʁtynə,
    kœ̃-alo bjɛ̃ tʁo pʁydə kə nuz- ɔfʁε la lynə.
    kεlkz- œʁz- ɑ̃n- amɔ̃ nu nuz- esjɔ̃z- ɑ̃fɥi
    dynə sinistʁə pʁizɔ̃ u nu vivjɔ̃ sumi,
    sεʁne də baʁbəle, su la lwa dε fyzil,
    nu pljjɔ̃ su lə fuε dœ̃ kʁyεl εnəmi.
    il faly kə no fijə sakʁifje lœʁ ʒənεsə
    pʁɔvɔkɑ̃ ɑ̃ vεʁmijə, la deboʃə e livʁεsə,
    də no ʒoljez- εllə fiʁe də lybʁik satiʁə
    nuz- ɔfʁɑ̃ sɑ̃ fajiʁ la fɔʁsə dε maʁtiʁ.
    nu bʁizamə no ʃεnə, masakʁɑ̃ no ɡaʁdjɛ̃
    ki, su no ku də-εnə, aɡɔniʁe ɑ̃ ʃjɛ̃,
    nu ʁazamə lə kɑ̃ paʁ lə fø e lə sɑ̃,
    dɑ̃ lε sɑ̃dʁə- lεsɑ̃ no teʁiblə tuʁmɑ̃.
    nu paʁtiməz- ɑ̃ pɔʁtɑ̃ no blese, noz- ɑ̃fɑ̃,
    sɔlidεʁəz- afʁɔ̃tɑ̃ lε tenεbʁəz- ɛ̃kjetɑ̃,
    il fy bjɛ̃ dεz- ɛ̃stɑ̃ ki nu fiʁe dute
    mε no mɛ̃ sə tənɑ̃ syʁe nu ʁaseʁene.
    nu maʁʃamə lɔ̃tɑ̃z- ɑ̃ sɥivɑ̃ lεz- etwalə,
    dɑ̃ lə vɑ̃ ekutɑ̃ kεlk vwa ɡytyʁalə
    kə no djø nu pɔʁtε ɑ̃ melɔpe lwɛ̃tεnə,
    paʁ dəla lε fɔʁε, lε kuʁ do e lε plεnə.
    e su lobə nεsɑ̃tə nu sɔʁtimə də la nɥi.
    ɔ̃bʁəz- evanesɑ̃tə nuz- aljɔ̃ sɑ̃z- œ̃ bʁɥi,
    nu pɑ̃sjɔ̃ no sufʁɑ̃səz- a ʒamε bjɛ̃ fini,
    sɑ̃ savwaʁ kynə ɑ̃ʒɑ̃sə nuz- atɑ̃dε, tapi.
    … slaʃ…

    … slaʃ… əpilɔɡ… slaʃ…
    il fyʁe ɛ̃si dø sɑ̃t- a tɔ̃be su lε balə
    dε meʃɑ̃ kɔlɔ̃ blɑ̃, dœ̃ neɡʁje venal,
    œ̃ səl ɑ̃ ʁeʃapa, su tɑ̃ də kɔʁ, kaʃe…
    ki lɥi mεmə mə naʁa sə masakʁə ɔʁdɔne.
    ʒε maʁʃe bjɛ̃ dε tɑ̃ puʁ kɔ̃te sεtə istwaʁə
    ʁɑ̃kɔ̃tʁe bjɛ̃ dε ʒɑ̃z- o kulœʁ difeʁɑ̃tə,
    ʒε vuly lœʁ pɔʁte la pasjɑ̃sə e lεspwaʁ,
    ʒε vuly lœʁ dɔne la kɔ̃sjɑ̃sə afeʁɑ̃tə.
    oʒuʁdɥi ʒə vjεji dɑ̃z- œ̃ salɔ̃ sɑ̃ tɛ̃
    u mε ʁεvəz- anɔbliz- a ʒamε sɔ̃t- etɛ̃,
    il nε plys də ma vi kə sεz- ɛ̃stɑ̃ sɑ̃ fɛ̃
    ki ʁedime mε nɥiz- ɑ̃ suvəniʁ syksɛ̃.

    many əduaʁ mulɛ̃
  • Pieds Phonétique : Négritude Soul

    slaʃ=pʁɔ=lɔɡ=slaʃ 5
    il=ε=dɑ̃=tɔ̃=kœʁ=dε=mo=ki=puʁ=ʁε=a=pε=ze=ta=du=lœʁ 16
    a=lɔʁ=ʃɑ̃=tə=mɔ̃=fʁε=ʁə 7
    u=bli=ta=pε=nə=e=tε=fεʁ 8
    ʁɑ̃=pli=tε=pu=mɔ̃=də=sεt=εʁ 8
    kə=nyl=ʒa=mε=nə=puʁ=ʁa=vi=sj=e 10
    o=pwɛ̃=kil=tə=sə=ʁε 6
    ɛ̃=pɔ=si=blə=a=ʁεs=pi=ʁe 8
    la=li=bεʁ=te=ε=tɑ̃=twa=mɔ̃=fʁε=ʁə 10
    slaʃ 2
    e=su=lo=bə=nε=sɑ̃=tə=nu=sɔʁ=ti=mə=də=la=nɥi 14
    nu=za=ljɔ̃=zɑ̃=si=lɑ̃sə=a=ʁa=se=de=my=ni 12
    lə=ʃə=mɛ̃=e=tε=ʁy=də=sɑ̃=ny=lə=o=tʁə=fɔʁ=tynə 14
    kœ̃-a=lo=bjɛ̃=tʁo=pʁy=də=kə=nu=zɔ=fʁε=la=ly=nə 14
    kεl=kzœ=ʁə=zɑ̃=na=mɔ̃=nu=nu=ze=sj=ɔ̃=zɑ̃f=ɥi 13
    dy=nə=si=nis=tʁə=pʁi=zɔ̃=u=nu=vi=vj=ɔ̃=su=mi 14
    sεʁ=ne=də=baʁ=bə=le=su=la=lwa=dε=fy=zil 12
    nu=pljj=ɔ̃=su=lə=fu=ε=dœ̃=kʁy=εl=ε=nə=mi 13
    il=fa=ly=kə=no=fij=ə=sa=kʁi=fje=lœʁ=ʒə=nεs=ə 14
    pʁɔ=vɔ=kɑ̃=ɑ̃=vεʁ=mi=jə=la=de=bo=ʃə=e=li=vʁεsə 14
    də=no=ʒo=lje=zεl=lə=fi=ʁe=də=ly=bʁik=sa=ti=ʁə 14
    nu=zɔ=fʁɑ̃=sɑ̃=fa=jiʁ=la=fɔʁ=sə=dε=maʁ=tiʁ 12
    nu=bʁi=za=mə=no=ʃε=nə=ma=sa=kʁɑ̃=no=ɡaʁ=dj=ɛ̃ 14
    ki=su=no=ku=də-ε=nə=a=ɡɔ=ni=ʁe=ɑ̃=ʃj=ɛ̃ 14
    nu=ʁa=za=mə=lə=kɑ̃=paʁ=lə=fø=e=lə=sɑ̃ 12
    dɑ̃=lε=sɑ̃=dʁə=lε=sɑ̃=no=te=ʁi=blə=tuʁ=mɑ̃ 12
    nu=paʁ=ti=mə=zɑ̃=pɔʁ=tɑ̃=no=ble=se=no=zɑ̃=fɑ̃ 13
    sɔ=li=dε=ʁə=za=fʁɔ̃=tɑ̃=lε=te=nε=bʁə=zɛ̃=kje=tɑ̃ 14
    il=fy=bj=ɛ̃=dε=zɛ̃s=tɑ̃=ki=nu=fi=ʁe=du=te 13
    mε=no=mɛ̃=sə=tə=nɑ̃=sy=ʁe=nu=ʁa=se=ʁe=ne 13
    nu=maʁ=ʃa=mə=lɔ̃=tɑ̃=zɑ̃=sɥi=vɑ̃=lε=ze=twa=lə 13
    dɑ̃=lə=vɑ̃=e=ku=tɑ̃=kεl=kə=vwa=ɡy=ty=ʁa=lə 13
    kə=no=dj=ø=nu=pɔʁ=tε=ɑ̃=me=lɔ=pe=lwɛ̃=tε=nə 14
    paʁ=də=la=lε=fɔ=ʁε=lε=kuʁ=do=e=lε=plε=nə 13
    e=su=lo=bə=nε=sɑ̃=tə=nu=sɔʁ=ti=mə=də=la=nɥi 14
    ɔ̃=bʁə=ze=va=ne=sɑ̃=tə=nu=za=lj=ɔ̃=sɑ̃=zœ̃=bʁɥi 14
    nu=pɑ̃=sj=ɔ̃=no=su=fʁɑ̃=sə=za=ʒa=mε=bjɛ̃=fi=ni 14
    sɑ̃=sa=vwaʁ=ky=nə=ɑ̃=ʒɑ̃=sə=nu=za=tɑ̃=dε=ta=pi 14
    slaʃ 2

    slaʃ=ə=pi=lɔɡ=slaʃ 6
    il=fy=ʁe=ɛ̃=si=dø=sɑ̃=ta=tɔ̃=be=su=lε=ba=lə 14
    dε=me=ʃɑ̃=kɔ=lɔ̃=blɑ̃=dœ̃=ne=ɡʁj=e=ve=nal 12
    œ̃=səl=ɑ̃=ʁe=ʃa=pa=su=tɑ̃=də=kɔʁ=ka=ʃe 12
    ki=lɥi=mε=mə=mə=na=ʁa=sə=ma=sa=kʁə=ɔʁ=dɔ=ne 14
    ʒε=maʁ=ʃe=bjɛ̃=dε=tɑ̃=puʁ=kɔ̃=te=sε=tə=is=twa=ʁə 14
    ʁɑ̃=kɔ̃=tʁe=bj=ɛ̃=dε=ʒɑ̃=zo=ku=lœʁ=di=fe=ʁɑ̃=tə 14
    ʒε=vu=ly=lœʁ=pɔʁ=te=la=pa=sj=ɑ̃=sə=e=lεs=pwaʁ 14
    ʒε=vu=ly=lœʁ=dɔ=ne=la=kɔ̃=sjɑ̃=sə=a=fe=ʁɑ̃=tə 14
    o=ʒuʁ=dɥi=ʒə=vj=ε=ji=dɑ̃=zœ̃=sa=lɔ̃=sɑ̃=tɛ̃ 13
    u=mε=ʁε=və=za=nɔ=bli=za=ʒa=mε=sɔ̃=te=tɛ̃ 13
    il=nε=plys=də=ma=vi=kə=sε=zɛ̃s=tɑ̃=sɑ̃=fɛ̃ 12
    ki=ʁe=di=me=mε=nɥi=zɑ̃=su=və=niʁ=syk=sɛ̃ 12

    ma=ny=ə=du=aʁ=mu=lɛ̃ 7

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
24/04/2013 10:03Tams

un texte emouvant bises tam quel joli ecrit merci de ton aide

Auteur de Poésie
24/04/2013 21:51Orpailleur

Mon cher Manu je n’ai peu de mots à te dire sur ces mots.
Tu les trouves je ne sais où mais qu’importe, ils nous emportent dans un monde de compréhension, autant dans celui de l’incompréhension.
C’est une jouissance de les découvrir sous la plume d’un magicien du verbe.
Pour cette jouissance, je t’offre mon prochain coup de coeur.

Amitié...Jacques

Auteur de Poésie
24/04/2013 22:25Manu Edouard Moulin

Merci pour votre temps consacré à lire mes écrits.
Merci du fond du coeur. (Et pour le coup de coeur)...
Manu

Auteur de Poésie
24/04/2013 22:27Patrice.Truffot

Encore un écrit absolument magnifique. Je dirai tout de même que je ne trouve pas que le prologue apporte beaucoup.
Amicalement - Patrice

Auteur de Poésie
24/04/2013 22:50Mick-Jhon

Cette période inqualifiable, me ramène à la musique, les racines du jazz, les différents blues, la soul musique, sans oublier l’horreur qu’a été l’esclavagisme.
Lecture plus qu’appréciée...
Amitié...Mick.

Auteur de Poésie
25/04/2013 00:30Noumarks.Kams.7

Très beau récit émouvant, retraçant l’histoire des indigènes.
J’ai voyagé tout en partageant les ressentiments du narrateur tout au long de ce poème.
Bravo à toi Manu! Et, encore un coup de génie que tu viens de nous faire découvrir.
Merci pour ce partage, et au plaisir de te relire,
Amicalement, Noumark

Auteur de Poésie
25/04/2013 08:28Manu Edouard Moulin

Merci pour la lecture,et le temps consacré....
C’est sympa,et encourageant aussi.
Je suis heureux de réussir à vous faire partager mes émotions.
Ainsi sommes nous plus proches l’un de l’autre.
Tu as raison Patrice,j’ai hésité avant d’inclure le prologue,tu me confirmes que j’aurais du le laisser de coté.
Amitié.
Manu

Auteur de Poésie
25/04/2013 12:26La Petite Etoile

Encore un très beau texte. Un style de plume que j’apprécie particulièrement.
J’ai particulièrement aimé la dernière strophe, qui en fait une très belle chute...

Lecture savourée !

Amitié de la Petite Etoile