Texte : Affaire Thierry Paulin

A Propos du Texte

pas tout le temps vous parler d’amour et de fleurs.

Affaire Thierry Paulin

Citoyens,
non, je ne vous parle pas d’un être bizarre,
mais d’un homme ne connaissant pas ses repères !
Vous rappelez-vous du monstre du « Loch Ness »,
ou de « la bête du Gevaudan »,
bête hybride entre un gros ours et une louve ?
DIEU QUE LES LOUPS FURENT ATROCEMENT JALOUX !
Ils dévorerent la terrible bête au parcours sanglant,
traquée par les féroces.
Mais, croyez-vous, citoyens, que c’était pour vous un acte de civisme ?
QUE NENNI !
Ou oui, plutôt… un acte… « de civisme » !
S’abreuver du sang de cette malheureuse bête
cette « bête du Gevaudan » !

ET QUI VOUS DIT QU’ELLE NE PORTAIT PAS
SES ÉCONOMIES, CELLES D’UNE VIE,
À L’ INTERIEUR DE SES SOUS-VETEMENTS,
COUSUS DE FIL BLANC ?
L’erreur est humaine.
Thierry se servit, profitant d’une très éphémère vie.
Et si on lui fait boire ce flacon,
ce déboucheur d’évier,
comme il le fit pour l’une de ses victimes ?
Thierry, tes crimes furent ATROCES !
Lorsque tu comparaîtras, Dieu seul pourra te pardonner.
Quand Il te demandera pourquoi ce « déboucheur d’évier »
ingurgité de force par une vieille Dame, innocente, paisible.

Thierry, je ne voudrai jamais mourir après toi !
Mais ce sera terrible, quand devant Dieu… …
… TOI, tu comparaîtras !

Syllabation De L'Écrit

  • Phonétique : Affaire Thierry Paulin

    sitwajɛ̃,
    nɔ̃, ʒə nə vu paʁlə pa dœ̃n- εtʁə bizaʁə,
    mε dœ̃n- ɔmə nə kɔnεsɑ̃ pa sε ʁəpεʁə !
    vu ʁapəle vu dy mɔ̃stʁə dy « lok nes »,
    u də « la bεtə dy ʒəvodan »,
    bεtə ibʁidə ɑ̃tʁə œ̃ ɡʁoz- uʁz- e ynə luvə ?
    djø kə lε lu fyʁe atʁɔsəmɑ̃ ʒalu !
    il devɔʁəʁe la teʁiblə bεtə o paʁkuʁ sɑ̃ɡlɑ̃,
    tʁake paʁ lε feʁɔsə.
    mε, kʁwaje vu, sitwajɛ̃, kə setε puʁ vuz- œ̃n- aktə də sivismə ?
    kə nεni !
    u ui, plyto… œ̃n- aktə… « də sivismə » !
    sabʁəve dy sɑ̃ də sεtə maləʁøzə bεtə
    sεtə « bεtə dy ʒəvodan » !

    e ki vu di kεllə nə pɔʁtε pa
    sεz- ekɔnɔmi, sεllə dynə vi,
    a lɛ̃təʁjœʁ də sε su vətəmɑ̃,
    kuzys də fil blɑ̃ ?
    leʁœʁ ε ymεnə.
    tjeʁi sə sεʁvi, pʁɔfitɑ̃ dynə tʁεz- efemεʁə vi.
    e si ɔ̃ lɥi fε bwaʁə sə flakɔ̃,
    sə debuʃœʁ devje,
    kɔmə il lə fi puʁ lynə də sε viktimə ?
    tjeʁi, tε kʁimə fyʁe atʁɔsə !
    lɔʁskə ty kɔ̃paʁεtʁa, djø səl puʁʁa tə paʁdɔne.
    kɑ̃t- il tə dəmɑ̃dəʁa puʁkwa sə « debuʃœʁ devjəʁ »
    ɛ̃ɡyʁʒite də fɔʁsə paʁ ynə vjεjə damə, inɔsɑ̃tə, pεziblə.

    tjeʁi, ʒə nə vudʁε ʒamε muʁiʁ apʁε twa !
    mε sə səʁa teʁiblə, kɑ̃ dəvɑ̃ djø…
    … twa, ty kɔ̃paʁεtʁa !

PostScriptum

L’anecdote du déboucheur d’évier est authentique : Thierry Paulin fit avaler du déboucheur d’évier à l’une de ses pauvres vieilles victimes, une très vieille femme, dans le but de lui faire dire où elle cachait ses économies !

Historique des Modifications

24/07/2022 22:26
24/07/2022 21:42

Récompense

1
0
0

Commentaire Sur La Poesie


Auteur de Poésie
24/07/2022 22:36Donovan Nouel

Cet écrit me fait penser à la Bête dans la Bible sauf que la Bête sera appréciée, adorer, on l’écoutera contrairement à votre texte où il y a de la jalousie. Ceux qui voudront vivre en se disant chrétien et bien ils auront intérêt à faire des économies et faire des réserves. Les gens peuvent faire tout et n’importe quoi pour de l’argent, les gens sont fous, c’est comme ceux qui sont millionnaires en vendant leur corps ainsi que leurs sous-vêtements sales. C’est un monde qui est à vomir, pauvre génération perdu. Merci Poldereaux pour ce texte et occupons-nous de nos fesses au lieu de regarder celles des autres. Je dis ça parce qu’on pourrait être aussi jugé comme lui. Que le Seigneur nous guide. Jésus vous aime. Bonne nuit à vous cher ami.